Qui sont ces réfèrent métier ?

  • Les experts de l’entreprise qui détiennent ‘l’art de faire du métier’ ;
  • Les référents sont reconnus par leurs paires ;
  • Ce sont eux qui répondent aux situations complexes et dégradées ;
  • Ils doivent être motivés à transmettre, à former, à accompagner ;
  • Ils animent aussi des groupes métier ;
  • Ils sont en capacité de caractériser les situations significatives de travail ;
  • Ils devront avoir un vrai statut de réfèrent métier ;
  • Ils auront de 10% à 20% de leur temps pour former ;

Leurs missions

  • Sécuriser les intégrations ;
  • Accompagner le parcours d’intégration autour de situations de travail du poste ciblé ;
  • Sécuriser les mobilités ;
  • Accompagner le parcours de mobilité autour de situations de travail du poste ciblé ;
  • Transmettre ‘l’art de faire du métier’ aux divers personnels de l’entreprise ;
  • Animent des collectifs métier ;
  • Aide à la cartographie des définitions de fonction ;
  • Aide à la construction des Ingénieries de formation ;
  • Mettent à jours les situations qui serviront de support d’apprenance ;
  • Seront les supports expert lors de situation dégradée ;
  • Aideront à caractériser les modes opératoire pour traiter les situations dégradée ;

C’est une double visée que de penser la formation autour de l’action.

Professionnaliser c’est prendre conscience en tant que manager que chaque personnel devra  être confronté à une multitude de situations professionnelles significatives afin d’acquérir la faculté à les transposer en situation nouvelle. Dans son accompagnement, le réfèrent métier, échangera ses savoirs autour de situations formatives réflexives réelles. C’est un dispositif d’apprenance qualitatif que vos référents permettront de mettre en œuvre.

Celles-ci vont constituer pour l’acteur formé une banque de schèmes opératoires réussis, qu’il pourra interpeller comme référence expérientielle pour agir. Et c’est au fil de cette découverte professionnelle que le nouveau collaborateur va prendre connaissance de l’environnement, des enjeux, des réseaux internes et externes, intégrer les codes culturels de l’entreprise.

Les managers ont la responsabilité de mettre à disposition les bonnes ressources, d’accompagner chaque personnel à s’approprier les savoirs nécessaires pour résoudre toutes les activités clés du poste et des missions à tenir. Faut-il encore que les activités clés aient été identifiées et cartographiées pour en constituer des actions formatives en contexte. Mais surtout faudra-t-il repenser le compagnonnage intergénérationnel comme un investissement et non pas comme une charge.

Les managers devront identifier tous leurs référents en collaboration avec le département RH et leur permettre de tenir les missions ci-dessus proposées.